Prendre soin de sa peau au soleil

Les beaux jours sont là, depuis un moment maintenant, ce qui signifie que les UV du soleil sont plus qu’agressifs.


Alors oui, tant mieux vu le temps mitigé que l’on a eu pour ce début d’été, mais il faut quand même faire attention au soleil : il est facteur de nombreux risques.

Les risques liés au soleil

Voici une liste de risques liés à une mauvaise exposition au soleil.

1. Le plus connu : le coup de soleil.

15 minutes d’exposition peuvent être suffisantes pour attraper un coup de soleil, si vous avez mal appliqué votre protection solaire.

Bien évidemment cela peut être « bénin »  et s’agir d’une brûlure de 1er degré si ce coup de soleil est rouge.

Mais cela peut être plus grave avec des brûlures au 2e degré si des cloques apparaissent.

2. Un risque fréquent en été : l’insolation ou le coup de chaleur.

Si le corps n’y est pas préparé, une forte et longue exposition au soleil peut déclencher une insolation ou un coup de chaleur.
Cela s’avère particulièrement dangereux pour les personnes « sensibles », comme les nourrissons et les personnes âgées. Mais pas que! Les sportifs ont également de fortes chances d’être touchés.


Les symptômes sont facilement détectables : maux de tête, fièvre, vomissements ou diarrhées et dans le cas le plus extrême, une perte de connaissance.

3. Les risques oculaires.

Sur des yeux non protégés, par des lunettes par exemple, Les UV peuvent causer des dommages oculaires.

  • Une étude de l’OMS a démontré que 20 % des cataractes seraient dues à une exposition au soleil ;
  • des ophtalmies (brûlures oculaires) peuvent être causées à la montagne ou au bord de la mer, endroits où la réverbération est particulièrement intense. Cela reste quand même rare ;
  • une inflammation de la cornée, dit kératite peut également avoir lieu avec une exposition au soleil.
4. Le risque embêtant pour les adolescents : des poussées d’acnés.

Certes, les ados raffolent du soleil puisqu’il a souvent l’effet de faire diminuer leurs problèmes d’acné…
Cependant, un effet « rebond » peut avoir lieu quelques semaines après l’exposition.

D’ailleurs, les personnes sujettes à l’acné, peuvent lire cet article.


5. La lucite et les pigmentations post inflammatoires.

Une allergie, appelée « lucite » engendre des plaques rouges et des éruptions de boutons, sur le visage, le cou, le décolleté et les bras.
Elle se manifeste notamment chez les jeunes femmes à la peau claire quand elle commence à s’exposer au soleil. Cela peut durer plusieurs semaines. Normalement, les symptômes s’estompent petit à petit.

Pour préparer la peau au soleil et éviter ce désagrément, il est possible de prendre des compléments alimentaires à base de bêta-carotène

6. La fragilisation des cheveux.

Le soleil est à la fois bénéfique et néfaste pour les cheveux.  D’un côté, il accélère la pousse des cheveux et de l’autre il les fragilise au fil des expositions.


Une fois fragilisés, les cheveux deviennent secs, déshydratés et cassants. Cet effet s’amplifie au contact de la pollution, de l’eau de mer, du chlore des piscines et notamment s’ils sont colorés ou méchés.

7. Le plus grave : le cancer de la peau.

Le risque de cancer de la peau augmente sensiblement lors d’expositions trop régulières et prolongées et/ou sans protection solaire adéquate.
Il en existe deux types : les carcinomes cutanés, se manifestant chez les jeunes adultes de 35 ans ou 40 ans, et les mélanomes, eux, plus graves.
De ce fait, il est recommandé, voire primordial, que les enfants de moins de 15 ans se protéger pour éviter le moindre coup de soleil, surtout si la peau est claire.

Les astuces pour se protéger et se préparer au soleil

1. Réaliser des gommages doux

Réaliser un gommage quelques jours avant de vous exposer au soleil va favoriser la pénétration des UV à travers la peau.
Bien sûr, vous pouvez aussi réaliser un peeling doux pour obtenir une peau douce.

2. Prendre des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires vous permettent de doper votre mélanine. On préfèrera des formules à base de sélénium et de vitamines A, C et E qui vont limiter le dessèchement de la peau et le vieillissement cutané.

Autre effet bénéfique de ces compléments, ils stimulent et font durer le bronzage.

Pour que cela soit efficace, on vous conseille de débuter la cure 15 jours avant les premières expositions au soleil.
Bien évidemment, ces compléments ne protègent pas du soleil, il faudra tout de même appliquer une protection solaire.

3. Faire des assiettes riches en couleurs

Afin de booster votre mélanine, vous pouvez également manger des fruits et des légumes boostant la synthèse de cette dernière et limitant les coups de soleil. On pense au melon, à la tomate, à la carotte, aux abricots, aux légumes verts.

Autres aliments bénéfiques pour activer et prolonger le bronzage : les poissons gras, riches en oméga-3 et des huiles végétales.

4. Un bronzage, oui, mais en douceur.

En s’exposant progressivement au soleil, on évite les coups de soleil et on s’assure un bronzage uniforme.

Pour ce faire, on commence par sortir prendre l’air (balades, coups en terrasse, goûter ou repas dans le jardin, etc.) mais équipé d’une protection solaire à indice élevé. Bien sûr, on évite les heures les plus chaudes où les rayons du soleil sont agressifs : de 12 h  à 16 h.

Petit à petit, on augmente la durée d’exposition au soleil tout en se badigeonnant régulièrement de protection solaire.

5. Adapter sa  protection solaire à sa carnation

Pour préparer sa peau au soleil et garantir un joli bronzage, on s’équipe d’une protection solaire adaptée à sa peau : indice 50 si vous avez la peau claire et 30 si vous êtes mate. On pense à renouveler son application toutes les deux heures. 

6. Attention aux produits à base d’alcool.

Les produits à base d’alcool photosensibilisent la peau, ce qui entraîne l’apparition de taches brunes.
L’erreur la plus fréquente est de mettre son parfum (qui est en général à base d’alcool) directement sur la peau avant de s’exposer au soleil.

Pour pallier ce problème, on applique le parfum sur ses vêtements, et préférez les parfums d’été à teneur plus faible en alcool ou une brume.

7. On  se couvre.

Non, non, vous ne rêvez pas, ce n’est pas parce qu’on se munit d’un chapeau, de lunettes, ou que l’on se met à l’ombre qu’on ne bronzera pas. On se protège c’est tout.

8. On s’hydrate !

C’est connu, le soleil dessèche la peau. En buvant de l’eau, avant, pendant et après une exposition au soleil, votre peau restera belle et douce.

Après s’être lavé, on s’applique de la crème hydratante pour le corps.
Cela hydratera votre peau, vous évitera de peler et vous prolongera votre bronzage.

9. On pense aussi à ses cheveux.

Il n’y a pas que la peau qu’il faut hydrater et nourrir, les cheveux aussi. On réalise alors des masques capillaires adaptés.

Le soleil change le pH du cuir chevelu, ce qui favorise l’arrivée de pellicules chez les personnes sujettes à ce type de problème.
On opte donc pour des shampooings régulateurs de sébum ou antichute, de façon à prévenir les chutes de cheveux à l’automne.

Et voilà vous savez tout! Vous pouvez maintenant vous exposer en toute tranquillité.

Laisser un commentaire

Blog at WordPress.com.