Se maquiller en fonction de la couleur de ses yeux

On le sait, il y a certaines couleurs qui font davantage ressortir nos yeux. Mais comment savoir quelles sont ces couleurs, en fonction de la couleur de nos yeux ?

Nous vous expliquons tout ça en abordant le principe de colorimétrie.

NB : bien évidemment, ce ne sont que des « conseils », le plus important est de faire ce qu’il vous plaît, toutes les couleurs sont permises !

1. Le cercle chromatique

Pour parler de colorimétrie, il est indispensable de parler du cercle chromatique, qui est une représentation ordonnée des couleurs. Le voici.

Comme vous pouvez le voir, ce cercle est composé de :

  • Couleurs primaires :
    – le bleu;
    – le jaune;
    – et le rouge.
  • Couleurs secondaires :
    – l’orange = Jaune + Rouge ;
    – le vert = Bleu + Jaune ;
    – et le violet = Rouge + Bleu.

Ces couleurs sont créées en mélangeant deux couleurs primaires, par exemple : du rouge et du jaune donnent de l’orange.

  • Couleurs tertiaires. Elles proviennent des mélanges entre des couleurs primaires et secondaires :
    – l’ocre = Jaune + Orange;
    – le rouge « Vermillon » = Rouge + Orange;
    – le vert « Anis » = Jaune + Vert;
    – le bleu « Turquoise » = Bleu + Vert;
    – l’indigo = Bleu + Violet;
    – le pourpre = Rouge + Violet.
  • Les couleurs dites « complémentaires » sont celles qui sont opposées sur le cercle chromatique. Ce sont ces oppositions qui vont nous indiquer les couleurs à privilégier pour faire ressortir nos yeux. Puisque combinées, elles s’associent parfaitement, tout en créant un contraste.
    Ici, par exemple, la couleur complémentaire du vert serait le rouge ou le violet.

Attention cependant, quand on réalise un dégradé de couleurs, il ne faut pas utiliser deux couleurs complémentaires ensemble. Si on reprend l’exemple ci-dessus, on ne peut pas combiner le vert et le rouge, cela les « annulerait » en formant un gris ou un marron fade. C’est d’ailleurs pour cette raison que pour atténuer des rougeurs lors d’un maquillage, nous utilisons une base verte.

  • Les couleurs adjacentes ou analogues, elles, sont intéressantes en maquillage puisqu’elles vont permettre d’utiliser des sous-teintes de couleurs. Par exemple, au lieu d’utiliser de l’orange vif, on utilisera des couleurs analogues à ce dernier, plus douces et moins vives, comme le corail.

2. Le blanc et le noir

C’est bien beau toutes ces couleurs, mais où sont le blanc et le noir ?

Le blanc et le noir n’apparaissent pas dans le cercle chromatique, puisque ce sont des « valeurs ». Tout va alors dépendre de la lumière et de la perception. Ici :

  • le noir, qui ne renvoie pas la lumière, va donc « absorber toutes les couleurs » ;
  • le blanc, lui, renvoie tout ce qu’il reçoit et « n’absorbe aucune couleur ».

Cependant, ceci n’est valable que d’un point de vue technique, puisque lorsque l’on regarde nos palettes de fards, on y retrouve facilement du blanc et du noir. À ce moment-là, elles ont le même rôle que tout autre couleur : on peut les utiliser seules ou mélangées.

En maquillage, alors, nous dirons simplement que le blanc apporte de la lumière en éclaircissant et le noir, lui, apportera du contraste en assombrissant. Associés à d’autres couleurs, ils vont aussi permettre de créer des camaïeux de couleurs.

En prenant exemple du cercle chromatique : sur les extrémités, vous avez des couleurs « intenses ». En y rajoutant petit à petit du blanc, nous tirerons petit à petit vers le centre du cercle, c’est-à-dire des couleurs de plus en plus claires.
Cette technique est idéale pour obtenir des couleurs que vous souhaitez, mais que vous ne possédez pas. Elle est autant valable pour des fards à paupières en poudre ou gras que pour du rouge à lèvres.

Maintenant que vous savez tout ça, il est temps de vous décliner les teintes allant le mieux à chaque couleur d’yeux.

3. Les yeux bleus

Après ces explications, vous aurez compris que pour les yeux bleus, il faut utiliser des couleurs chaudes, dans les tons :

  • orangés comme le corail, l’abricot ou le pêche;
  • dorées;
  • terreuses, brunes, beiges ou cuivrés.

4. Les yeux verts

Pour les yeux verts, nous opterons pour des nuances de prune telles que le rose, le mauve, le violet ou le bordeaux. Entre autres, toutes les couleurs à base de rouge.

5. Les yeux marrons

Quant aux yeux marron, tout dépend des nuances.

  • Pour les yeux marron avec une pointe de jaune, on se dirigera vers du bleu;
  • Pour les yeux marron tirant vers le vert, on utilisera des nuances de violet, comme du bordeaux;
  • Pour les yeux marron noisette, on privilégiera des teintes kaki;
  • Pour les yeux brun foncé, toutes les couleurs sont permises. Quelle chance !

Maintenant que vous savez tout ça, il ne reste plus qu’à saisir vos pinceaux pour vous faire des maquillages de folie! 

Blog at WordPress.com.